Faire du sport, peut faire du bien…

 

Je sors courir dehors, cela va me faire du bien.

Une bonne sortie de vélo, rien de tel.

                                                                                                            –

La surenchère à pratiquer la meilleure activité, à trouver Le sport adapté à l’homme, à exécuter le type de mouvement idéal, en puisant dans notre passé, dans un livre, dans une discussion… tout est pré texte pour faire à ce brouhaha de jugement quand on fait quelque chose. Dans le but de garder une pointe de positif qui est indispensable pour trouver des réponses, remettons une couche dès à présent.

Le sport, l’activité physique, le mouvement, « la sortie », à toujours été synonymes de « bon pour la santé ». La performance de courir 80km, de battre un record en triathlon ou de soulevé un peu plus de poids que d’habitude à la musculation est vue comme remarquable. Mais qu’en est-il réellement? 

On est bien tous revenu une fois du sport avec de mauvaises sensations, et c’est encore une fois un bon message de notre professeur, le meilleur, le plus honnête, fidèle, juste, notre corps qui le dit, pourrait-il un jour nous mentir dans ce sens? Je ne pense pas…

Faire un footing avec les épaules proches des oreilles tout du long est-ce une partie de plaisir? Oups pardon vous avez cru que la réponse se trouve ici, en partie mais prenez le temps de continuer, on va faire plus subtil.

Pensez vous que de répéter le geste du rameur sans plier les coudes est gage d’obtenir tous les bien faits de l’activité? Plus compliqué…

Si le coude ne bouge pas, qu’une articulation ne s’inscrit pas dans le mouvement général, si l’histoire du rayon de la roue du vélo qui est sortie de sa loge, cela ne bloque pas le mouvement mais le déséquilibre. Ah j’ai trouvé encore mieux:

Prenons une famille de 4personnes dans une maison. Le soir en rentrant 1personne sur 4 travaille, quel est le résultat? La tâche est accompli mais une des 4 est épuisé.

Et c’est bien dommage parce qu’on peut penser longtemps comme ça que cela fonctionne. Mauvaise perception quand tu nous tiens…

Réponse:

Oui le sport peut faire du bien sous condition d’attacher une importance à l’execution. 

Un mouvement peut être bénéfique comme nocif oui un même mouvement.

Sans parler du fait qu’un mouvement s’organise à chaque fois d’une manière différente à l’intérieur de notre corps et qu’on peut ressentir un même geste différemment selon que l’on pose notre attention sur une partie d’un corps plutôt qu’une autre, l’exécution est primordiale. 

Dites en plus,

Dans chaque mouvement c’est la même chose la globalité du geste est primordial. Expérimentation oblige, voici un exemple pour le jump, le rebond ou encore appelé le rebounding On peut y voir que l’ensemble de mes articulations y sont sollicités tout bouge. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *